Communiqué Du Général Didier Tauzin

didierCommuniqué Du Général Didier Tauzin
 
Merci général Tauzin nous attendions votre intervention avec impatience Il faut sauver la France Vive la France ! Combien le respecteront, Christian Piquemal , qui se battait pour nous jadis au Tchad et en Bosnie, qui commanda la Légion, qui conseilla à Matignon Rocard , Cresson et Bérégovoy, et en termine passé 75 ans dans un quarteron de grotesques, déclinaison française du Pegida allemand, qui braillaient samedi à Calais contre les migrants qui assaillent le pays… Quelques pandores en ont eu raison.Le général Christian Piquemal lors de la manifestation de Calais, le 6 février 2016.  Christian Piquemal comparaitra ce lundi devant la Justice avec quatre autres prévenus tous armés lors de la manifestation (cutter, couteau et poing américain.) L`homme est aujourd`hui retraité mais est resté proche de groupes d`anciens militaires, surtout des parachutistes et il préside le cercle des citoyens patriotes un groupe au discours anti-immigration.En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l`utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d`audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d`intérêts. Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n`est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.Le Général Christian Piquemal, président du Cercle de citoyens patriotes, a communiqué à propos de la manifestation prévue à Calais ce samedi 20 février. Ajoutons qu`un peu plus tôt dans la journée, la coordination nationale des comités de soutien à la candidature du Général Jean Marie Michel Mokoko avait appelé, dans une déclaration, les « forces politiques et sociales qui œuvrent pour la restauration pour la démocratie au Congo Brazzaville à se lever pour barrer la route à ces pratiques antidémocratiques».La 53e édition du Salon international de l`agriculture se tient cette année du samedi 27 février au dimanche 6 mars au parc des Expositions (Porte de Versailles) à Paris.  Dans le cadre de sa mission, le Contrôleur général s`attache en particulier aux conditions de détention, de rétention ou d`hospitalisation mais aussi aux conditions de travail des personnels et des différents intervenants en ce qu`elles impactent nécessairement le fonctionnement de l`établissement et la nature des relations avec les personnes privées de liberté.
 
Depuis toujours, nous aurons tous constaté, qu`après l`annonce par SASSOU de l`éminence de la période électorale, le pays vit dans une subite turbulence occasionnée par la résurrection de petits esprits qui n`ont rien d`autres à proposer que leur médiocrité, toujours les mêmes, ces vagabonds politiques sans scrupule ni personnalité, se prêtant volontiers à jouer les boute-en-train politiques à la solde de SASSOU, moyennant de piteuses rémunérations.Mais si les KIGNOUMBI KIA MBOUNGOU et Martin MBERI dans cette sale besogne ne causent aucun dégât, parce que n`ayant aucun impact dans la société par défaut d`envergure politique, il n`en est pas de même de ceux qui, manipulant la conscience de leurs bases électorales à travers des groupuscules qui s`amusent à jouer les opposants, causent un grave préjudice à la population.Unis au sein des groupements hétéroclites de circonstance sans aucun programme politique connu, et d`ailleurs sans aucune réelle volonté de vaincre SASSOU, à chaque échéance électorale, comme s`ils obéissaient à une consigne de SASSOU, ils se répandent dans des discours mensongers, abusant de la confiance de la population pour, le lendemain, se repentir et trouver un prétexte après avoir accompagné SASSOU à la validation de son holdup électoral.Mettant à profit son mandat à la tête de la Mission multidimensionnelle de stabilisation des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) et ses fonctions de représentant spécial de la présidente de l`Union Africaine, le général à la retraite Jean-Marie Michel Mokoko aurait pris attache avec les ex-miliciens SELEKA et anti-BALAKA, pour lui porter main forte dans son plan visant à renverser le pouvoir de Brazzaville.Sur un sujet voisin M. Mélenchon, ex enseignant pendant peu de temps, se présente comme » chef des insoumis », puis explique qu`il est contre toute décision collective prise au niveau de l`entreprise, car « tout ce qui concerne l`intérêt général ne peut être décidé qu`au niveau national » (traduire par la CGT parisienne).Encore une envie de bureaucratie!